Nicolas Sarkozy : l’homme qui valait trois milliards… mais pas un rond !

Par défaut

Nicolas Sarkozy : l’homme qui valait trois milliards… mais pas un rond !

_________________________________________________________________

Il devait nous sauver. Il devait intervenir. Il devait prendre la charge. Mais rien.

Nicolas Sarkozy : l'homme qui valait trois milliards... mais pas un rond !
Nicolas Sarkozy : l’homme qui valait trois milliards… mais pas un rond !

Il y en a qui n’ont rien compris, mais rien compris du tout… #Nicolas Sarkozy devait revenir et il devait réussir. Il se l’était tellement souhaité, à deux reprises quand même, nous on n’y croyait presque plus, et puis il nous l’a tellement fait croire, alors on y a cru. Mais le destin semble en avoir voulu autrement. Est-ce donc pour lui un coup fatal du destin (donc non désiré mais seulement supporté) ou est-ce lui qui a provoqué cet « arrêt cardiaque » par un choix absurde ? Car, nous on le voulait… qu’il revienne et qu’il réussisse !

Mais que lui est-il passé par la tête, alors qu’il avait la plus belle opportunité de toute sa carrière !

Celle de montrer que quand on veut, on peut. Mais il ne veut pas, semble-t-il. Et il nous a encore fait croire qu’il le voulait. Celle d’être enfin un bon stratège… et de comprendre qu’une belle fenêtre d’opportunité, avec l’affaire Fillon, lui était ouverte pour pouvoir passer. Mais bonté divine, que Nicolas Sarkozy est mal conseillé et se conseille lui-même bien mal… et en plus, le comble du « stratège », il part maintenant faire de la stratégie internationale chez Accor ! Et ses soutiens sont d’accord… et même raccord… Ils perdent un homme de valeur et ils sont contents. Ouah !… Nicolas Sarkozy ne part en fait chez Accor que pour servir un groupe français à rester français et à se développer. Et on se sert de lui pour ses contacts de très haut niveau. Rien de vraiment stratégique donc. Juste un service en fait ! Et finalement, c’est sûrement un service qu’on lui rend. Nicolas Sarkozy a trouvé peut-être là sa raison d’être, d’exister enfin. Peut-être son destin. Et oui, il valait trois milliards… mais il ne vaut pas un rond… car nombreux sarkozystes notamment avaient misé leur espoir sur lui. Ils n’en sont que plus déçus. Nicolas Sarkozy devait pourtant se battre pour eux et pour son pays. Les sauver. Il a préféré abdiquer.

Alors que vous reste-t-il maintenant à faire, Monsieur Sarkozy ? Et pour mieux faire.

Face à l’empêtrement de la classe politique car il n’y a désormais pas que François Fillon qui soit embourbé dans des « affaires », on se trouve donc confrontés à un dilemne qui revient au même. Soit les français acceptent les « gens à affaires », soit ils vont voter pour de plus malins encore. Entre le gourou Macron et la belle-parleuse Le Pen, le diable a donc su trouver ses alliés. Alors au milieu de ce « beau pot de confiture », vous n’y verriez pas, Monsieur Sarkozy, de quoi y plonger votre cuillère, non ?… et d’en prendre la plus grande bouchée ? Mais, il faut le vouloir. Et vous ne le voulez plus, manifestement. Or, vous qui étiez un amoureux de le France, où est donc passé votre amour pour les français ? En matière d’amour, c’est d’ailleurs toujours un échange. Il fallait que vous compreniez, Monsieur Sarkozy, que non seulement votre stratégie n’a pas été la bonne à deux reprises, et que vous n’avez pas su comprendre ce que les français attendaient des hommes politiques ! Les médias vous auraient suivi si vous aviez vraiment changé ! On les aurait fait taire. Les français vont donc en choisir un autre, un ou une par défaut. Encore une fois ! Et pourtant, vous, vous avez toujours toutes vos chances, Monsieur Sarkozy ! Mais il faut le vouloir. Et vous ne le voulez pas.

#Carole Martel El Mehdaoui #Election présidentielle 2017

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://fr.blastingnews.com/opinions/2017/02/nicolas-sarkozy-l-homme-qui-valait-trois-milliards-mais-pas-un-rond-001499607.html

Présidentielle 2017 : « Eh, tu fais quoi, Nicolas ? »

Par défaut

Présidentielle 2017 : « Eh, tu fais quoi, Nicolas ? »

Sarkozy2

_________________________________________________________________

Il faut mettre en place une VIe République, Monsieur Sarkozy !

Il faut mettre en place ce qui est écrit pour vous !

Présidentielle 2017 : "Eh, tu fais quoi, Nicolas ?"
Présidentielle 2017 : « Eh, tu fais quoi, Nicolas ? »

Cher Monsieur Sarkozy,

Votre silence et votre ralliement de façade à François Fillon ne présagent rien de bon pour notre avenir à tous. Oui, que faites-vous, Monsieur Sarkozy ?… alors que tout le monde dit que François Fillon part à la catastrophe, et moi la première ! J’avoue que je m’attendais à un plan stratégique pointu venant de votre part, à une idée de génie qui viendrait calmer cette crise politique, et plus que cela… cette crise institutionnelle. Or, je ne vois rien venir, et le temps passe. Avez-vous conscience, Monsieur, que même si vous faites tous mine de vous accrocher à la candidature de François Fillon, celle-ci, et même si elle aboutissait, n’offrira rien de bon pour demain ? Parce que François Fillon est insuffisant en propositions… quant à son programme, quant à ses perspectives, quant à sa personnalité ! Alors, à quoi bon cet acharnement sur sa candidature, que vous avez tous ? A quoi bon ce suicide collectif ?

Mais pourquoi François Fillon est-il insuffisant en propositions pour notre pays, et pour relever les challenges de demain ?

Ce que vous semblez occulter, en vous taisant tous et vous particulièrement Monsieur Sarkozy, et en faisant mine de, c’est que les français attendent, non pas un changement mais une innovation… une révolution, même ! Donc, c’est peine perdue pour François Fillon !… En faisant mine de suivre sa candidature, et parce que vous avez tous peur de perdre la présidentielle à droite, vous en oubliez les réels enjeux de demain. Vous en oubliez ce que demandent les français. Or, je vous parle d’une VIe République depuis des années, Monsieur Sarkozy, parce que les français veulent enfin qu’on les regarde mieux, qu’on les considère plus, qu’on les respecte. Ils veulent qu’on leur propose autre chose. Ils veulent du nouveau. Alors, je vous invite à leur faire cette offre, mais pas façon Mélenchon ou autres compères à idées certes, mais pas encore suffisamment géniales.

Alors, qu’attendez-vous, Monsieur Sarkozy, pour taper du poing sur la table et mettre en avant ce qui fera demain, ce qui est écrit pour vous, de surcroît ?

Oui, vous laissez trop faire, Monsieur Sarkozy ! Est-ce stratégique ou est-ce le signe réel d’une retraite ? Or, ce n’est pas le moment de la retraite pour vous, oh non ! C’est justement le moment de vous battre pour votre pays et d’avancer des idées nouvelles qui plairont aux français. Vous avez été le « pro » d’une rupture en 2007. Vous serez le « pro » d’une innovation en 2017. Démarquez-vous ! Et, je compte sur vous pour entendre enfin mon cri, les autres étant tous des petits joueurs. A vous maintenant, Monsieur Sarkozy, de pédaler dans la bonne direction… et vers le col de la République ! Bien à vous.

#Carole Martel El Mehdaoui #Femmes du peuple

carole-martel-el-mehdaoui14

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://fr.blastingnews.com/opinions/2017/02/presidentielle-2017-eh-tu-fais-quoi-nicolas-001483595.html

Présidentielle 2017 – Quelles sont les intentions réelles de Nicolas Sarkozy ?

Par défaut

Présidentielle 2017 – Quelles sont les intentions réelles de Nicolas Sarkozy ?

_________________________________________________________________

Et si c'était ma vie à moi, la politique !
Et si c’était ma vie à moi, la politique !

« Un trou de souris, dites-vous ? Si j’en vois un, je me précipite ! ». Voilà ce que pourrait dire #Nicolas Sarkozy ou peut-être que c’est même déjà fait !… J’ai beau y tourner dans tous les sens, mais je ne vois pas comment, quand on s’appelle Nicolas Sarkozy, on puisse abandonner et vouloir « roucouler »… Non, je n’y arrive pas ! Il y a forcément quelque chose « en attente ». Un plan S.

Certes je ne suis pas Nicolas Sarkozy, mais je peux me mettre à sa place. J’aurais donc fait tout cela pour rien ? Une vie politique difficile, des échecs (normaux, car c’est la vie politique, c’est la vie quoi !), malgré tout un retour après un pseudo-abandon, et puis concourir à nouveau pour la fonction suprême, et même me supporter une primaire… pour tout perdre ? Non, impossible ! Pour terminer ma carrière politique à la soixantaine ? Si tôt ? Non, impossible ! Moi, l’échec me renforce !

Et ce n’est sûrement pas le « cas Fillon » qui va m’impressionner.

Au contraire, il me dope !

Mais comment vais-je procéder ? Quel plan dois-je mettre en œuvre ? Bon, j’ai placé Baroin ou presque. J’ai avancé mes cartes en tout cas. Il me reste à me placer moi, maintenant ! Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir trouver pour revenir et prendre le dessus ? Ironie du sort, je suis déjà en train de re-« guider » Fillon, de le re-« manager », bref de prendre les rênes. Comme d’hab ! Remarquez, comme j’ai toujours dit qu’il n’en a pas, il faut bien que quelqu’un en ait, non ? Et c’est encore moi qui fait tout le boulot. Celui qui pense. Celui qui agit. Celui qui a la tête. Mais là, il faut que je sois bien bien subtil. Car le coup n’est pas si facile. Par contre, c’est très jouable. Fillon a presque fait échec et mat. Réponse sous peu. Ya plus qu’à attendre !

Bon, qu’est-ce qu’il me reste à faire ensuite ? C’est quoi mon problème ? Les affaires aussi ? Comment leur expliquer à ces français que les affaires, tout le monde en a. C’est le « jeu » de la politique. Un coup on gagne, un coup on perd. S’ils veulent vous monter tout en haut, ils le font. S’ils veulent vous descendre, ils savent le faire aussi. Mais bon, moi je me suis défoncé pour mon pays, pas pour moi-même, et même s’ils disent que j’ai dépassé mes frais de campagne, c’était pour mon pays, pas pour moi. Car de vous à moi, avec le pognon que j’ai, oh oui j’ai les moyens d’aller roucouler et de m’en foutre de la France. Mais ce n’est pas ce que je veux. Moi, je suis un homme politique pour la vie pour la mort, et c’est ainsi, vous ne me re-ferez pas.

Moi, c’est la France, ma passion ! 

Bon, et bien la France, comment je vais la reprendre maintenant ?

Procédons par élimination. Fillon, bientôt. Et à moi maintenant « d’éliminer » ceux qui veulent m’éliminer. Et ma cible, ce sont les français. Ceux qui ont cru m’éliminer. Il faut donc que je les reconquière. Parce qu’ils n’ont pas compris qui je suis. Je ne suis pas du tout celui auquel ils pensent, celui que les médias dépeignent. Je suis beaucoup plus sympa que cela. Beaucoup plus cool. Un homme quoi ! Un être humain. Et j’ai la foi en mon pays également. Avec le pognon que j’ai ou que je peux drainer, oh oui je pourrais faire bien autre chose, c’est vrai, mais ceci dit cela ne m’empêche pas de le faire aussi en parallèle, j’ai tellement d’énergie. J’avais d’ailleurs pensé à un fonds d’investissement et j’aurais pu en faire profiter les français et mon pays. J’ai plein d’idées pour relancer ce pays. Pour le calmer. Pour le grandir. Pour l’accompagner. Bon, abandonner et roucouler, c’est pour les loosers et les fainéants ! Alors pour me convaincre de ma sortie définitive, ils me disent qu’il existe une autre vie en dehors de la politique. Mais si c’était ma vie à moi, la politique ! Personne ne me l’enlèvera.

#Carole Martel El Mehdaoui #Femmes du peuple

carole-martel-el-mehdaoui13p

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://fr.blastingnews.com/opinions/2017/02/presidentielle-2017-quelles-sont-les-intentions-reelles-de-nicolas-sarkozy-001471486.html

Comment Nicolas Sarkozy est en train de perdre toute chance pour 2017 ?

Par défaut

Comment Nicolas Sarkozy est en train de perdre toute chance pour 2017 ?

___________________________________________

Non, le plan B, ce n’est pas François Baroin, c’est Nicolas Sarkozy…

« Quel gâchis ! », dites-vous, Monsieur Sarkozy ?

Nicolas Sarkozy est en train de perdre toute chance pour 2017 !
Nicolas Sarkozy est en train de perdre toute chance pour 2017 !

A être « trop bien élevé », parfois on en oublie le bon sens ! Voilà ce que je vous dirai si je vous avais en face, Monsieur Sarkozy ! Il arrive un moment où la « bonne éducation » devrait laisser place au réalisme. Si je vous avais en face, oui je vous « engueulerais » !

A vouloir y placer François Baroin coûte que coûte, rien de cette « pseudo-stratégie » ne fera revenir les français vers François Fillon. Rien de cela ne fera de François Fillon, l’élu qu’on attendait !

Car Monsieur Sarkozy, vous ne vous êtes pas rendu compte d’une chose : c’est que c’est vous… qu’on attend !

Les français ne s’en rendent pas encore compte, c’est tout ! Ils sont encore dans leur aveuglement. Mais ne vous inquiétez pas, tôt ou tard, ils vont venir… Mais vaut mieux tôt que tard, et il vous reste 1 mois, Monsieur Sarkozy pour bien faire. Il vous reste 1 mois pour vous réveiller et comprendre ce qu’il faut que vous fassiez. Et que vous reste-t-il donc à faire ? Que vous reste-t-il à faire… pour enfin comprendre que c’est le moment de votre retour. Que c’est maintenant que vous allez réussir ! Demandez-le moi ! Car le destin va s’ouvrir pour vous, Monsieur Sarkozy, pas pour François Baroin ou pour François Fillon.

Et je connais déjà la suite de cette histoire !

Puis, « Nicolas Sarkozy déplore le « gâchis » à l’oeuvre chez Les Républicains », titre la presse. Oh oui, quel gâchis ! Et Fillon reste inflexible, bien qu’il soit défié, chahuté, et même ignoré. Même ignoré ! A ce propos, vous a-t-on une seule fois ignoré, Monsieur Sarkozy ? Là est toute la différence entre ceux qui « impriment » et ceux qui « n’impriment pas » ! On vous a détesté, vous, mais on ne vous a pas ignoré. Vous voyez bien alors que vous avez toutes vos chances !

Alors devant un tel « gâchis », sachez que ce ne sont pas les députés LR ou la droite qu’il faut chercher à rassembler et à convaincre de l’unité derrière Fillon, ce sont les français. Oui, c’est le peuple dans son ensemble qu’il va falloir convaincre et rassembler. Et avec le « cheval Fillon », vous ne convaincrez pas les français dans leur ensemble. Je vous donne ma parole !

#Carole Martel El Mehdaoui #Femmes du peuple

cropped-carole-martel-el-mehdaoui-fdp.jpg

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://fr.blastingnews.com/opinions/2017/02/comment-nicolas-sarkozy-est-en-train-de-perdre-toute-chance-pour-2017-001473722.html

Voilà pourquoi l’entêté candidat à la présidentielle François Fillon va perdre !

Par défaut

Voilà pourquoi l’entêté candidat à la présidentielle François Fillon va perdre !

_________________________________________________________________

___________________________________________

Avec la situation actuelle dans notre pays, l’emploi n’est plus la priorité n°1, même si le plein emploi serait l’idéal. Erreur de stratégie !

Le futur perdant de la présidentielle de 2017 !
Le futur perdant de la présidentielle de 2017 !

Décidément, il s’entête ! Et il n’a rien compris, lui et ses équipes. Limite abrutissement ! Pour un pratiquant des églises, François Fillon devrait se rapprocher un peu plus de vrais guides. Cela pourrait sûrement l’aider…

Voilà ce que compte faire François Fillon : de la politique du siècle dernier ! Or, en politique, Messieurs, il faut savoir anticiper. Il faut savoir avoir du nez. Il faut savoir innover. Vous devriez le savoir à vos niveaux ! Et ben dis donc, on est vraiment mal barré… Comment ne pas se rendre compte que le trouble premier de notre pays est un trouble identitaire, et on nous parle de l’emploi comme priorité politique ? Certes le plein emploi serait l’idéal, mais comment ne pas comprendre que notre Europe se meurt et qu’une guerre civile est sur le point d’éclater, sans parler des « influences extérieures » dangereuses ? Et on nous parle d’emploi comme une priorité politique, ouah !… Ouh là là… quand je vois comment vous êtes bornés, vous et vos soutiens… quand je vois comment on vous suit aveuglément, je m’inquiète !

Si je peux me permettre, vous n’avez rien compris, Monsieur Fillon ! Revoyez votre copie !

Malgré tout, je mise encore sur un espoir, celui du conseil juste de #Nicolas Sarkozy, et bien plus que cela… celui de la réaction de Nicolas Sarkozy, celui du soulèvement de Nicolas Sarkozy… pour revenir à la raison et aux priorités de notre pays, face à un dur avenir qui se dessine ! Mais on marche sur la tête, enfin !!!

Or, que faites-vous, Monsieur Sarkozy ?

Ce n’est plus l’heure des rigolades et des « petits conseils ». Ce n’est plus l’heure des « petits jeux politiques » et des plans de carrière des uns et des autres. C’est le moment de réagir et d’agir pour la France, et d’attaquer dans les bons angles d’attaque ! Oh oui, je suis en colère devant autant de mutisme et d’inefficacité. Mais vous faites quoi, tous, sans rire ? Pour une sarkozyste qui ne l’était pas avant, je commence à être bien déçue de voir aussi peu de courage. Courage de parler franchement. Courage d’agir. Courage de taper du poing sur la table ! Et de voir aussi peu de stratégie dans votre politique !

La question identitaire, et je suis bien placée pour le savoir, est une question cruciale pour l’avenir, bien avant les éternelles questions de chômage toujours irrésolues. Mieux que cela, le mieux-vivre ensemble est un enjeu majeur pour notre peuple de France. Car notre France se meurt de sa bêtise et de son aveuglement. Notre France se perd avec ses différences qui n’en sont pas. Et notre peuple se perd et s’éloigne de sa raison historique, d’être. Car on veut nous faire taire. Messieurs, avec vos stratégies politiques « has been », vous êtes en train de perdre la France ! Non, François Fillon ne gagnera pas avec son programme, et vous le croyez ! Je souhaite alors tristement bonne chance à Marine Le Pen !

#Carole Martel El Mehdaoui #Femmes du peuple

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://fr.blastingnews.com/opinions/2017/02/voila-pourquoi-l-entete-candidat-a-la-presidentielle-francois-fillon-va-perdre-001473656.html

« Je vous emm… tous, je suis candidat ! »

Par défaut

Carole Martel El Mehdaoui Femmes du peuple2M

Ya qu’à, Monsieur Sarkozy ! Ya qu’à ! Qu’est-ce qui vous en empêche ? Bygmalion ?

«Je vous emm... tous, je suis candidat ! »

« Je vous emm… tous, je suis candidat ! »

Bygmalion… ou « Bygmagouilles »… comme ils disent ! Ah bon ? Mais avez-vous été condamné, Monsieur Sarkozy ? Et puis même ! Cela vous enlève-t-il vos qualités à gouverner la France ?Comme je vous le disais dans un précédent article, que les français ne soient pas des naïfs ! Ils s’imaginent quoi ? Que les autres politiques pour lesquels ils s’apprêteraient à voter éventuellement, seraient vierges en tout, et de tous soupçons ? Ils rêvent ! C’est qu’on n’en parle pas ou peu, d’une part, ou que ce n’est pas encore « sorti ». Et d’autre part, je rappelle au demeurant qu’il y a « faute » et faute. Je ne suis pas juge certes, mais je sais penser. Et j’ai donc le droit de dire ce que j’en pense. Et ce que j’en pense, concernant les « affaires du moment » qui sortent même « au bon moment », c’est qu’il faut savoir où sont les intérêts, pour les concernés. Sont-ils privés ou publics ? Là est toute la question. Je sais donc déjà ce que j’en pense. Cela me suffit.

Maintenant, si j’étais à la place de Nicolas Sarkozy, je serais tellement certain de mon avenir que rien ne m’arrêterait

Je me dirais que la France est dans un tel marasme et dans une telle crise institutionnelle qu’il va bien falloir y faire quelque chose. Qu’il y a urgence ! Et je me dirais qu’il faut que je sorte du bois et vite, et que je propose quelque chose. Puis, j’aurais conscience que les partis politiques sont en train de mourir, que les primaires furent un échec, non pas parce qu’ils ne m’ont pas choisi moi pour être le finaliste, mais parce que ceux qui ont voté vont maintenant revenir sur leurs choix. Et qu’il faut vraiment que je fasse quelque chose pour qu’ils fassent cette fois, le bon choix. Tout comme j’avais proposé une rupture en 2007, alors là c’est une innovation que je dois leur proposer ! Bon ya qu’à !

Allez, je suis décidé. Je leur propose une innovation, parce que je suis certain de ce que je vais faire. Parce que je sais que je vais y arriver. Et j’ai tellement foi en l’avenir. Et puis oui, je les emm… tous, je suis candidat ! Il le faut !
#Femmes du peuple #Carole Martel El Mehdaoui
cropped-femme-du-peuple-logo.png

Voilà pourquoi je me bats. Personne ne luttera contre ce qui est écrit. Personne !… et ceci est valable pour Nicolas Sarkozy comme pour les autres.

Par défaut

Voilà pourquoi je me bats. Personne ne luttera contre ce qui est écrit. Personne !… et ceci est valable pour Nicolas Sarkozy comme pour les autres.

_________________________________________________________________

Monsieur Sarkozy, Monsieur le Président,

Cela fait 10 ans bientôt que je vous « conseille ». Et vous ne m’avez pas toujours entendue, loin de là, même ! Je crois que c’est alors le moment maintenant, non ?…

Qu’en pensez-vous, Monsieur Sarkozy ?

Et puis, ce que les français ne savent pas, derrière leurs propos mal-disants (qui ne servent à rien), ce qu’ils n’ont pas compris donc, c’est qu’il va falloir entendre que la France ne va pas aller dans le bon sens, que l’ambiance mondiale ne va pas être « les Bisounours »… et qu’on a besoin d’hommes et de femmes à poigne, à charisme, à force, et d’expérience…  et qu’on vous aime ou qu’on ne vous aime pas, Monsieur Sarkozy !

A ce jour, on a qui pour mener la France ?

Une délirante qui parle beaucoup et qui exagère en tout ! Un arriviste lobbyiste à pognon qui rêve ses ambitions ! Un looser dans son carcan et sans le profil du chef d’Etat ! Un potentiel avant-gardiste certes sympa mais utopique ! Ou un hologrammiste, une illusion quoi ! Et puis, des petits joueurs qui suivent comme ils peuvent…

Alors gardons les pieds sur terre, un peu, voulez-vous ?

Je vous invite alors, Monsieur Sarkozy, en vue de votre prochaine élection qui est absolument nécessaire pour notre pays, à suivre un peu mieux mes conseils, mes projets, mes idées… qui vous aideront à revenir au premier plan, et à innover en France ! Ce dont elle a bien besoin. Ce qu’elle demande. Une innovation qui rassure. Pas un changement qui fait peur. Voyez-vous toute la différence ?

Saisissez alors l’opportunité du destin qui vous est offerte. Saisissez-la maintenant, Monsieur Sarkozy !

Et pour en terminer avec ceux qui ne comprennent rien, moi je vais leur dire juste une petite chose, à ces incroyants de tous bords : que si la volonté du Tout-Puissant est d’y remettre Nicolas Sarkozy… et bien rien ni personne ne pourra s’y opposer… Parce que le Tout-Puissant doit sûrement mieux savoir pourquoi… et bien avant les autres… Et c’est ainsi !

Il doit, je suppose, considérer qu’il y a des gens qui montrent une image d’eux-mêmes qui n’est pas la bonne et manipulent donc les français, et d’autres un peu moins doués dans l’image mais qui sont de bonnes personnes au fond. Et l’image qu’on a d’eux ou qu’on donne d’eux, n’est donc pas forcément la bonne ! Et puis, n’oubliez pas le 4e pouvoir ! Celui qui fait et défait tout ! Mais ne fait pas tout !

Mais bon, les incroyants ne croiront jamais… Ils resteront éternellement égarés… à moins que… ils se mettent enfin à comprendre !

Voilà pourquoi je me bats. Personne ne luttera contre ce qui est écrit. Personne !… et ceci est valable pour Nicolas Sarkozy comme pour les autres.

Alors, en avant toute, Monsieur Sarkozy !

Je vais vous y aider !

cropped-cropped-fdp-logo-fb11.png

Carole Martel El Mehdaoui – Femmes du peuple

carole-martel-el-mehdaoui14

_________________________________________________________________

Affaire Fillon : décision de justice imminente

EXCLUSIF – Les avocats de François Fillon ne croient plus guère à un classement sans suite de l’enquête visant le candidat et son épouse. Le parquet national financier étudie deux options pour poursuivre les époux Fillon, comme le révèle le JDD à paraître dimanche. Extraits de notre enquête.

François et Penelope Fillon vont-ils être mis en examen? (Reuters)

La décision du parquet national financier (PNF) sur l’affaire Fillon devrait intervenir cette semaine. Selon nos sources, le PNF opterait pour des poursuites contre les époux Fillon. Même les proches de l’ancien Premier ministre semblent désormais écarter l’hypothèse d’un classement sans suite. Après dix-sept jours d’enquête et d’auditions, deux scénarios seraient à l’étude : soit l’ouverture d’une information judiciaire, confiée à un ou des juges d’instruction ; soit une citation directe devant le tribunal correctionnel.

Le calendrier s’annonce serré

Dans le premier cas, l’information serait ouverte contre personnes dénommées et non « contre X » ; il appartiendrait alors aux magistrats instructeurs de convoquer les intéressés pour les mettre en examen.

Dans le second cas, le calendrier s’annonce serré. Au plus tôt, une citation directe pourrait donner lieu à un procès dans un délai de onze jours. L’audience pourrait durer plusieurs jours et le délibéré avant la décision, plusieurs semaines. Quasi inenvisageable, donc, avant le 17 mars, date butoir pour le dépôt des candidatures à la présidentielle. Ensuite, la justice peut choisir (ou non) d’observer une « trêve électorale » et s’interdire toute poursuite avant le scrutin.

http://www.lejdd.fr/Politique/Affaire-Fillon-decision-de-justice-imminente-846569

cropped-femme-du-peuple-logo.png

http://sarkozystes.fr/2017/02/carole-martel-el-mehdaoui-pourquoi-je-me-bats-pour-nicolas-sarkozy.html