Vous ne créerez aucune surprise à cette primaire, Monsieur Sarkozy !

Par défaut

Ne vous avais-je pas dit, il y a très longtemps, que tout ce que vous mettriez en place ne fonctionnerait pas ?

Relisez-moi, Monsieur Sarkozy !

Et donc, vous le voyez bien maintenant !… car oui, tout ce que vous mettez en place… ne fonctionne vraiment pas !… Parce que vous n’écoutez pas la sagesse !

Et si vous pensez avoir trouvé la « martingale » avec la « stratégie Bayrou », vous vous mettez le doigt dans l’oeil, Monsieur Sarkozy !

Et puis, méfiez-vous bien de Fillon !

Combien de fois vous l’ai-je dit ?

Et si ce dernier gagnait la primaire ?

Ne vous l’ai-je pas déjà annoncé ?

Attention !

Vous ne créerez aucune surprise à cette primaire, Monsieur Sarkozy !

Et ensuite, ce ne sera pas fini pour vous !

Il vous restera la présidentielle !

Et il faudra enfin écouter ma stratégie… pour vous sortir de ce « bourbier » !

Je vous ai dit, Monsieur Sarkozy, que seule ma stratégie sera la bonne pour vous !

Alors, ne cherchez plus !

xvm0e7ecab4-97b0-11e6-9f79-32c53643ac11

____________________________________________________________

Débat de la primaire à droite : pour 72% des Français, Nicolas Sarkozy ne rattrapera pas son retard sur Alain Juppé

http://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/primaire-de-la-droite/debat-de-la-primaire-a-droite-pour-72-des-francais-nicolas-sarkozy-ne-rattrapera-pas-son-retard-sur-alainjuppe_1901819.html

Près de trois quarts des Français estiment que le deuxième débat de la primaire de la droite et du centre, prévu jeudi soir, ne permettra pas à Nicolas Sarkozy de rattraper son retard sur Alain Juppé, selon un sondage Odoxa pour franceinfo.

Nicolas Sarkozy et alain Juppé, le 14 octobre 2015

Nicolas Sarkozy est en mauvaise posture avant le deuxième débat de la primaire de la droite et du centre organisé jeudi 3 novembre sur BFMTV et iTélé. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo révélé jeudi, 72% des Français estiment que ce débat ne permettra pas à l’ancien président de rattraper son retard sur Alain Juppé.

Pour 48% des Français, le maire de Bordeaux est le candidat qui réalise la meilleure campagne jusqu’à présent. Ils ne sont que 15% à le penser pour Nicolas Sarkozy.

Un débat qui devrait être suivi

L’avenir semble plus dégagé pour François Fillon et Bruno Le Maire. 42% des personnes interrogées estiment que ce deuxième débat permettra aux deux candidats, « les troisièmes hommes », de s’immiscer dans le duel entre les deux favoris.

Ce débat devrait être bien suivi par les Français puisque 37% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles le suivront au moins en partie. Sept Français sur dix ont également déclaré qu’ils se tiendront informés de ce qui s’est dit pendant ce débat.

Ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 1 011 personnes représentatif de la population française agée de 18 ans et plus. Elles ont été interrogées via Internet les 31 octobre et 1er novembre.

___________________________________________________________

Primaire à droite : face à Juppé, Sarkozy se pose en «candidat du peuple»

Extrait : Si Nicolas Sarkozy s’affiche si serein, c’est qu’il est persuadé qu’il va créer la surprise en arrivant nettement en tête au premier tour au soir du 20 novembre. Ironie de l’histoire, il parie que François Fillon, qui ne l’a pas ménagé sur les affaires judiciaires, va l’y aider. Il le voit plus haut que prévu, prenant mécaniquement des voix à Juppé. « Alain peut dire merci à Bayrou ! », ironise l’ancien chef de l’Etat, qui pense avoir trouvé la martingale gagnante en tapant sans relâche sur le patron du MoDem.
>Elections>Election présidentielle>Presidentielle – Primaires|Nathalie Schuck (@nathalieschuck)|03 novembre 2016

 Juppé favori ? «C’est l’éternelle histoire du peuple contre les élites…», avance Nicolas Sarkozy en petit comité.

« En ce moment, c’est la canonnière du Yang-Tsé-Kiang… », s’agace un fidèle. A force d’entendre matin, midi et soir les commentaires donnant Alain Juppé vainqueur par KO, certains sarkozystes en viendraient à douter. C’est ce ténor LR qui redoute de se faire « couper la tête » si le maire de Bordeaux l’emporte. Ou ce fidèle qui parle dans un lapsus de « Juppé président ». Rien de tout cela chez Nicolas Sarkozy. « C’est une intox », lâchait-il mercredi, entre deux réunions de préparation du deuxième débat télévisé de la primaire ce jeudi soir. Lui qu’on a connu plus tendu — « agité » disent ses détracteurs — est d’un calme olympien après un week-end au cap Nègre (Var) où il a fait sa traditionnelle ascension à vélo du col du Babaou. 50 km de côte très raide. Et la victoire lui échapperait ?

Paisiblement installé dans un canapé crème, la jambe qui tressaute à peine, l’ancien président affiche devant nous un grand sourire gourmand. Certain qu’il va déjouer tous les pronostics et faire rendre gorge à cette petite élite parisienne qu’il abhorre. « Comment perdre une primaire de la droite et du centre quand on est majoritaire à droite et au FN ? Comment penser que le lien est cassé quand, à moi tout seul, je vends trois fois plus de livres que la totalité de mes concurrents ? » Lui, bardé de cicatrices, en a vu d’autres. « J’ai entendu ça en 2012 : je ne devais pas être au second tour. J’ai entendu ça en 2011, lorsque Hollande a été investi par le PS aux primaires : ça devait être 65-35 %, on a fini à 51,5-48,5 %. J’ai entendu ça en 2006, quand j’étais derrière Ségolène Royal jusqu’en janvier 2007 », se souvient-il. Il achève, l’air faussement modeste : « Ça ne m’a pas empêché de faire une carrière politique ! »

Si Nicolas Sarkozy s’affiche si serein, c’est qu’il est persuadé qu’il va créer la surprise en arrivant nettement en tête au premier tour au soir du 20 novembre. Ironie de l’histoire, il parie que François Fillon, qui ne l’a pas ménagé sur les affaires judiciaires, va l’y aider. Il le voit plus haut que prévu, prenant mécaniquement des voix à Juppé. « Alain peut dire merci à Bayrou ! », ironise l’ancien chef de l’Etat, qui pense avoir trouvé la martingale gagnante en tapant sans relâche sur le patron du MoDem. Pour Sarkozy, Bayrou est l’épouvantail idéal pour les électeurs de droite, qui ne lui pardonnent pas d’avoir voté pour François Hollande en 2012.

Mais le plus important à ses yeux, c’est qu’il est toujours en tête chez les sympathisants les Républicains : 42 % (+ 2), contre 30 % pour Juppé (- 5) selon l’Ifop pour « Paris-Match »; 37% (- 10), contre 32% (+ 5) pour son rival selon Elabe pour BFM TV. « Le jour où ça s’inverse, ce sera compliqué », concède un proche. Or ce sont eux, selon Sarkozy, qui viendront d’abord voter. « On va voir des hordes de gauchistes et des bataillons de centristes ? », ironise-t-il. « Vous les imaginez faire la queue pendant deux heures au milieu de militants de droite qui veulent pendre Hollande avec les tripes de Taubira ? », se marre un de ses conseillers.

C’est tout le pari de l’équipe Sarkozy : que la participation sera plus faible qu’on le pense. « Deux millions maximum, et ce sera beau », calcule un membre du premier cercle. L’histoire politique leur donne raison. Un mois avant la primaire du PS de novembre 2011, les sondages évoquaient un potentiel de 5 à 8 millions de votants. Au final, ce fut 2,7 millions. Autre argument de sa garde rapprochée, les sondeurs seraient dans le brouillard le plus complet. Car c’est la première primaire à droite de l’histoire.

Ne parlez donc pas à Sarkozy du ralliement de Valérie Pécresse à Juppé. Son ex-ministre ne l’a pas appelé pour le prévenir. Lui qui se veut « le candidat du peuple » jure qu’il s’en moque. Il ne veut pas être le favori du « système ». « C’est l’éternelle histoire du peuple contre les élites. On a l’impression que personne n’apprend rien… », philosophe-t-il, citant la victoire surprise du Brexit ou ces sondages qui donnaient dix départements et trois ou quatre régions au FN. Au final, ce fut zéro.

« Paisible », on vous dit.

  http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/c-est-l-eternelle-histoire-du-peuple-contre-les-elites-03-11-2016-6282225.php
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s