Il était une fois… Carole Martel El Mehdaoui… une femme du peuple…

Par défaut

Mon livre : « Il était une fois… Carole Martel El Mehdaoui… une femme du peuple… »

cropped-carole-martel-el-mehdaoui-fdp.jpg

INTRODUCTION

Il était une fois… Carole Martel El Mehdaoui… une femme du peuple… une femme de 38 ans à l’époque, c’est à dire en 2007, qui se mit à rêver un beau jour… ou peut-être une nuit… d’un homme politique,  alors qu’elle n’avait aucune affinité pour ce dernier. Ni pour aucun autre homme politique d’ailleurs. Cet homme s’appelait Nicolas Sarkozy.

Et que de rires eut-elle à la « lecture » de ce premier rêve… de cette première révélation !

Puis, de fil en aiguille, d’autres rêves apparurent, aussi étonnants les uns que les autres. Avec des messages et des informations sur… le futur.

Elle en parla autour d’elle, à des « Sages ». Et la réponse fut : « Ecrivez donc à Sarkozy ».

Très bien, mais qu’allait-elle écrire à Nicolas Sarkozy, qu’elle n’appréciait guère au demeurant ?

Elle prit son ordinateur, et il lui vint immédiatement des idées, un projet qu’elle écrivit d’un trait, sans se casser la tête, comme une évidence, et l’envoya à Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République.

Trois semaines plus tard, elle reçut une convocation pour s’entretenir avec son conseiller à l’immigration, l’intégration et l’identité nationale, à l’Elysée.

Ce projet était la création d’une Fondation, à reconnaître d’utilité publique : la Fondation Education ICSF, un projet identitaire sur le thème des identités culturelles, sociales et familiales. Un projet éducatif.

Un projet primordial. Un projet essentiel. Sur les questions existentielles.

Sur le mieux-vivre ensemble.

Mais ce « rêve » allait-il devenir réalité ?

_________________________________________________________________

Lire mon livre

_________________________________________________________________

Cet homme s’appelait Nicolas Sarkozy…
Je suis la majorité silencieuse. Je suis une oubliée… Je suis un témoin. Je suis une femme du peuple…
Première partie : Désolée Monsieur Sarkozy, moi aussi, je finis par préférer Fillon !
1 – Je m’appelle Carole Martel…
2 – Mes « nuits passées » avec Nicolas Sarkozy…
Il était une fois… Carole Martel El Mehdaoui… une femme du peuple… une femme de 38 ans à l’époque, c’est à dire en 2007, qui se mit à rêver un beau jour… ou peut-être une nuit… d’un homme politique, alors qu’elle n’avait aucune affinité pour ce dernier. Ni pour aucun autre homme politique d’ailleurs. Cet homme s’appelait Nicolas Sarkozy…
cropped-cropped-fdp-logo-fb11.png
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s