Peut-être comprendrez-vous ce qu’il faut faire pour gagner 2017 !

Par défaut

Peut-être comprendrez-vous ce qu’il faut faire pour gagner 2017 !

Article > « Ségolène Royal n’a pas su parler aux femmes du peuple »

Publié le 7 mai 2007.

L’analyse de Mariette Sineau, politologue au Cevipof et chercheur au CNRS. Elle étudie le genre et la citoyenneté. Elle explique pourquoi «le vote femme» n’a pas forcément avantagé Ségolène Royal.

Il faudra attendre les résultats détaillés du second tour, mais j’ai déjà pu dégager des points précis grâce à l’enquête préélectorale PEF*. Il existe un «gender generation gap», c’est à dire une différence de vote entre hommes et femmes qui joue de manière inversée selon les tranches d’âges. Chez les 18-24 ans, 32 % des femmes votent Royal, contre 25 % des hommes. Chez les 65 ans et plus, les femmes sont plus conservatrices que les hommes. Au premier tour, elles ont voté Nicolas Sarkozy à 44 %, contre 33 % des hommes. Or, du fait du vieillissement de la population et de la surreprésentation des femmes dans la population des 65 ans et plus, on peut dire qu’elles font le Président en terme de vote marginal.

Les femmes âgées sont sensibles au discours sur la sécurité ?

Oui. Beaucoup sont veuves ou vivent seules, et se sentent fragiles. Elles ont peur des agressions, même si c’est plus une peur qu’un danger réel. Par ailleurs, pour une femme âgée, le vote Royal était doublement transgressif : c’était un vote de gauche et pour une femme, alors que leur code de représentation symbolique associe pouvoir et masculinité.

Ségolène Royal n’a pas su s’adresser aux femmes ?

Je pense qu’elle a abordé trop tard la question du salariat féminin, au lieu d’en faire l’emblème des inégalités sociales de la France. Le retour des catégories populaires vers la gauche n’est pas passé par les femmes. Au premier tour, 32 % des ouvrières auraient voté Sarkozy et 30 % des chômeuses. Alors que les chômeurs hommes ont voté Royal à 39 %. Elle n’a pas su parler aux femmes du peuple.

Qui sont celles qui ont voté Royal ?

Elle réussit chez les étudiantes (38 % au premier tour), les jeunes, les diplômées du supérieur, les areligieuses.

Vous soulignez le fait que la présidentielle est une élection qui privilégie la masculinité

Historiquement comme le disait de Gaulle, c’est « la rencontre entre un homme et un peuple », et à l’époque, le mot «homme» est à comprendre comme «individu masculin». Il n’était pas question qu’une femme se lance dans la compétition. La première à avoir osé était Arlette Laguiller en 1974.

Une femme au second tour, c’est historique…

C’est la première fois qu’une femme obtient l’investiture d’un grand parti de gouvernement. Même si elle a perdu l’élection, elle l’a fait avec un score qui est celui de Jospin en 1995, c’est honorable. Je pense que son avenir n’est pas hypothéqué, elle a beaucoup inventé dans cette campagne, de la démocratie participative au rapprochement avec le centre, elle a fait bouger les lignes au sein du PS, et elle a probablement un avenir dans la rénovation du parti, et pour la présidentielle de 2012.

* Enquête Panel électoral français 2007, Cevipof avec ministère de l’Intérieur

©2007 20 minutes
cropped-fdp3.png
Publicités

« La cause du peuple »

Par défaut

Messieurs,

Donnons à Patrick Buisson la monnaie de sa pièce…

En avant donc pour… « la cause du peuple »… avec une « femme du peuple » aux côtés de Nicolas Sarkozy : un « symbole » et une action bien concrète !

On va donc lui montrer… c’est quoi « la cause du peuple » !

Faites confiance un peu !

Bien à vous.

Carole Martel El Mehdaoui – Femmes du peuple

« La cause du peuple » – Le livre de Patrick Buisson

livre-patrick-buisson

« Opération-marketing » avec Baroin ?

Par défaut

« Opération-marketing » avec Baroin ? Peut-être ? ou sûrement !… mais qui sera vouée à l’échec !… Quant à « l’opération-séduction » que Nicolas Sarkozy doit obligatoirement mettre en oeuvre… c’est une femme… une femme du peuple… qui va oeuvrer pour Nicolas Sarkozy ! Et le mot « séduction » a plusieurs sens, Messieurs ! Ne soyez pas obtus !

________________________________

Un ticket Sarkozy-Baroin ? « Une opération marketing » pour Jean-Pierre Raffarin

Publié le 26 septembre 2016

Un ticket Sarkozy-Baroin ? "Une opération marketing" pour Jean-Pierre Raffarin
Nicolas Sarkozy et François Baroin © LIONEL BONAVENTURE / AFP
  • Nicolas Sarkozy l’a confirmé ce lundi 26 septembre sur Europe 1 : oui, s’il est élu président de la République en 2017, François Baroin sera son Premier ministre. « J’ai annoncé un choix, François Baroin », a-t-il validé tout en répétant que « la stratégie du rassemblement est indispensable ».

Interrogé sur ce « ticket » Sarkozy-Baroin sur Franceinfo: ce lundi, Jean-Pierre Raffarin a un peu moqué cette annonce, estimant que la vérité d’aujourd’hui ne serait pas forcément celle de mai 2017. L’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, soutien d’Alain Juppé pour la primaire de la droite, y voit même un « jeu » et « une opération marketing ». C’est donc un ancien membre de la direction marketing du groupe Jacques Vabre qui dit :

Ça, c’est des pronostics. C’est un jeu. Je pense que tout ça est une opération marketing de répartition des rôles.

Car pour Jean-Pierre Raffarin, la réalité de la situation de la France autant que le rapport de force politique qui sortira de la primaire peuvent amener Nicolas Sarkozy à changer son fusil d’épaule le moment venu. « La gravité de la situation est telle que personne ne peut savoir quelle sera la situation du pays en mai prochain », poursuit ainsi le sénateur LR de la Vienne pour qui Matignon n’est donc pas assuré à François Baroin.

Autrement dit, il ne faut pas donner trop d’importance à l’existence de ce « ticket » qui est un affichage qui sera valable pour la campagne pour la primaire. Pas forcément pour la présidentielle et au-delà.

http://lelab.europe1.fr/n-ticket-sarkozy-baroin-une-operation-marketing-pour-jean-pierre-raffarin-2856619

Les stratégies de Nicolas Sarkozy sont insuffisantes

Par défaut

cropped-fdp-logo-fb11.pngBien tenté ! mais insuffisant…

Oui, les stratégies de Nicolas Sarkozy sont insuffisantes…

___________________________________________

 RAPPEL

Carole Martel El Mehdaoui a partagé ses souvenirs…

Carole Martel El Mehdaoui : « Je conseille Nicolas Sarkozy depuis 8 ans ».

Mais Nicolas Sarkozy n’écoute rien ! Ce n’est pas tout à fait comme cela qu’il faut faire, Monsieur Sarkozy !

A vouloir n’en faire qu’à sa tête, c’est sa tête qui ne va pas passer !

Attention !

Le musicien, ami de trente ans de Nicolas Sarkozy, soutient plus que jamais l’ancien président de la République.
PEOPLE.BFMTV.COM|PAR BFMTV
_________________________________________________________________

Nicolas Sarkozy va «se raconter» à travers une série de clips vidéo

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO – À partir de la semaine prochaine, l’équipe du candidat à la primaire de la droite va publier une série de vidéos très personnalisées, fortement inspirées des codes de la politique américaine.

La campagne pour la primaire s’annonce définitivement 2.0. Une première en politique. En plus des médias traditionnels, les candidats développent tous des canaux pour s’adresser directement à leurs soutiens. On se souvient de la candidature d’Alain Juppé annoncée sur son blog fin août 2014 ou «des carnets d’espérance» de Marine Le Pen depuis février 2016 pour répondre «directement aux Français». Mais qui dit nouveaux médias et réseaux sociaux, dit aussi nécessité d’innover en permanence pour frapper les esprits et continuer à être audible. Dans l’équipe de Nicolas Sarkozy, on mise désormais sur la vidéo, «plus virale que le tweet de 140 signes», explique un membre de l’équipe, et des petites séries courtes, pour créer des rendez-vous réguliers: «Ce sont des formats qui explosent sur le web». À l’image de ce que l’on voit aujourd’hui dans la campagne américaine avec des clips très personnalisés utilisés notamment par Hillary Clinton et par Donald Trump pour s’adresser directement à leurs électeurs, et reprenant aussi les codes des Youtubers installés dans leur chambre face caméra en gros plan pour détailler leur passion, Nicolas Sarkozy devrait donc… se raconter.

Alors qu’une première série a été lancée il y a quelques jours pour détailler, semaine après semaine, mesure après mesure, le programme du candidat à la primaire (le premier épisode porte sur les heures supplémentaires défiscalisées), et après ses vidéos relayant ses déplacement de terrain, l’équipe vidéo va lancer un nouveau programme baptisé… «entretieNS». «NS», on l’aura compris, comme les initiales du candidat.

» Le teaser de la série de vidéos:

La première, publiée la semaine prochaine, devrait ainsi porter sur l’écriture, alors que le candidat à la primaire a publié cette année deux livres, La France pour la vieet Tout pour la France. Et s’il ne s’agit pas de tomber dans des souvenirs qui donneraient l’impression d’être totalement tourné sur le passé, Nicolas Sarkozy devrait répondre directement à des questions, dites «plus personnelles»: l’importance de l’écrit, qu’il souligne très régulièrement, pourquoi a-t-il écrit ces livres, est-ce que cela lui a coûté, etc.

À venir également, un épisode sur son lien à la culture, un autre sur sa passion de la gastronomie, un troisième sur les séries télé, etc. Et si certains en voyant les vidéos crieront à une opération de communication politique, au sein de la cellule vidéo du candidat, on balaie ces critiques d’un revers de la main. «Tant mieux, qu’ils nous regardent! Les Français ont envie de savoir qu’il est au-delà de la caricature qui est faite de lui, de comprendre pourquoi il s’engage et ont envie aussi de l’entendre parler de sujets plus personnels», souligne un membre de son équipe. Une façon aussi de toucher un public différent de celui qui s’informe par les médias traditionnels. Et pour un fan de série télé comme l’est Nicolas Sarkozy, ce n’est pas non plus sans rappeler les apartés de Franck Underwood dans la série House of Card s’adressant directement à son public…

Et si c’était Fillon qui gagnait la primaire ?

Par défaut

Et si c’était Fillon qui gagnait la primaire ?

francois_fillon_afp

Messieurs,

Je l’ai annoncé depuis fort longtemps, et je vous alerte une nouvelle fois… Les « énergies » vont dans le sens de Fillon pour le moment, et les sondages que vous lisez comme moi, n’y font pourtant absolument pas allusion. Vous avez raison, il ne faut pas les croire ! Mais si Nicolas Sarkozy ne prend pas le taureau par les cornes, et ne tend pas très vite vers ce que je lui propose, c’est exactement ce qu’il va se passer ! Mais, j’ai bien peur qu’il ne soit déjà trop tard !

Bien à vous.

Carole Martel El Mehdaoui – Femmes du peuple

Et si moi je parlais VRAI ?

Par défaut

Et si moi je parlais VRAI ?

P3

 

Carole Martel El Mehdaoui a partagé un souvenir, il y a 3 ans.
Affichez vos souvenirs

Monsieur Nicolas Sarkozy, c’est bien pour cela qu’il vous faut du VRAI autour de vous… du VRAI !!!… Faites appel au VRAI… et devenez VRAI vous-même… et encore plus que cela !!… Les français en ont ras-le-bol du bla-bla et de la communication politique !!… Les français veulent des gens en chair et en os, de la vraie vie, qui parlent comme eux… Une a bien pigé cette route : Marine Le Pen… mais n’est seulement qu’une actrice !!.. la meilleure actrice politique en ce temps, dont il vous faudra bien vous méfier !! Bien à vous.

Politiques: la sémantique “toc”

L’absence de résultats discrédite la parole publique. Mais les politiques eux-mêmes aggravent ce discrédit par une sémantique toc, erratique, mensongère, qui ne trompe certes plus grand monde mais ajoute à ses craintes et peines.…
MARIANNE.NET

La femme propose, l’homme dispose !

Par défaut

Monsieur Sarkozy, Monsieur le Président,

Normalement, ce devrait être le contraire, mais pour une fois, c’est une femme qui vous fait une proposition. Et elle tient toujours !

Vous êtes donc parti sans moi, à la primaire de la droite et du centre. Ma proposition n’a donc pas retenu votre attention, pour le complément à votre action que je vous proposais et sur les thèmes qui sont les miens. C’est dommage ! On verra alors ce que les événements vont nous donner maintenant…

Pourtant, ma proposition était judicieuse !

Et puis, face au mal-être actuel d’une société qu’on voudrait affaiblir, il vous faudra pour votre prochain mandat, être accompagné différemment, et surtout dans un rôle auquel vous n’avez pas pensé : quelqu’un, une femme, qui sera en charge de toute la partie éducative, d’un point de vue identitaire.

Et ce travail se fera avec les femmes… et les enfants. Dans notre Education Nationale essentiellement.

Ce travail se fera avec l’aide d’une « femme du peuple ».

Plus que cela, c’est en tant que « Mère » de la Nation, que cette « femme du peuple » trouvera ensuite son rôle. Car vous en aurez besoin, Monsieur Sarkozy.

Mais chaque chose en son temps !

Dans cette attente,

Bien à vous.

Carole Martel El Mehdaoui – Femmes du peuple

cropped-femme-du-peuple-logo.png